Les artistes

 

 

Fanny Vignals
Direction artistique, chorégraphie, interprétation

Danseuse et chorégraphe française, elle se forme au Besso Ballet de Toulouse, au Centre National de Danse Contemporaine à Angers et auprès de chorégraphes tels que Susan Buirge, Nigel Charnock (DV8) ou la compagnie Maguy Marin. Elle éprouve tôt le besoin de relier sa pratique de la danse à d’autres univers tels que les sciences humaines et la musique. Elle mène depuis 2002 une recherche sur les danses sacrées et populaires issues de la diaspora noire au Brésil.

Son parcours de danseuse-interprète la mène du corps de ballet du Grand Théâtre de Tours à des compagnies contemporaines d’Europe et d’Amérique du Sud. Elle collabore notamment avec João Carlos Ramos (Rio de Janeiro), Claudio Basilio, Maria Ortiz-Gabella (Cie Arcane), le collectif Sauf Le Dimanche et le Frichti-Concept (Île-de-France). Elle est chorégraphe, danseuse et percussionniste pour des ensembles musicaux dont Amanita Muscaria, Antiquarks (Lyon) et l’orchestre féminin Zalindê au sein duquel elle se produit notamment auprès du trompettiste Ibrahim Maalouf. En 2013 elle assiste la chorégraphe Chantal Loïal pour sa création Noirs de Boue et d’Obus. En 2016-17 elle chorégraphie pour l’Opéra National de Paris Le monde n’est pas comme toujours, opéra pour 70 adolescents.

La transmission faisant partie intégrante de sa démarche artistique (elle est titulaire du Diplôme d’Etat) elle donne de nombreux stages, est formatrice de formateurs à l’ARIAM Île-de-France et mène des actions culturelles auprès de divers publics.

Développant ses propres projets artistiques depuis 2000 (dont le solo Rage, la performance Yamina ou encore la pièce pour 6 danseurs Piyo-piyo), elle crée la compagnie Ona Tourna dans le but d’approfondir son exploration du lien corps-voix-musique et d’affirmer une danse nourrie de migrations, de rencontres et d’une démarche profondément politique.

 

Juliette Juin
Assistance chorégraphique Atravessando...

Juliette Juin est diplômée de l'école de danse afro-américaine Free Dance Song et mène une recherche sur les liens entre musique et danse ouest-africaines. S’initiant au buto avec Yumi Fujitani, à l'improvisation en danse et musique contemporaines avec Olivier Besson, Mike Vargas, Robyn Orlin et Andrew Morrish, elle participe à l'atelier de recherche La présence et l'agir d'Alexandre Del Perugia, performe dans de nombreux collectifs et est interprète pour les compagnies Kellèbellavi et One Step/La Marche dirigée par la chorégraphe Elsa Wolliaston dont elle est l’assistante de 2001 à 2005. Passionnée par l'analyse du mouvement elle mène une réflexion sur la place du corps au travail et est diplômée d’Ergonomie-Écologie Humaine de l'Université Paris Sorbonne 1 en 2012.

 

Ana Pi
Co-création NTÉFI

Interprète et créatrice en danse contemporaine, Ana Pi est aussi une artiste de l’image, expérimentant du vjing à la photographie argentique. Diplômée de l’École de Danse de l’Université Fédérale de Bahia (Brésil), en 2009-10 elle suit la formation EX.E.R.CE à Montpellier. La circulation, le décalage, l’appartenance, la superposition, la mémoire, les couleurs, les actions ordinaires et le geste sont des matières vitales à sa pratique créative et pédagogique. Actuellement elle présente une conférence dansée autour de 10 danses urbaines, participe aux pièces School of Moon de Eric Minh Cuong Castaing ainsi que TWERK et Dub Love et est membre du groupe Santa Teresa. Fannie Sosa, Julien Creuzet, Afro Carribean Jo’School, François Chaignaud, Cecilia Bengolea, Annabel Gueredrat, Pablo Bronstein, I COULD NEVER BE A DANCER et Yves-Noël Genod sont les artistes avec lesquels elle a collaboré récemment.

 

Miguel De Souza
Danse Le Bal Ona Tourna

Miguel de Sousa, originaire de Salvador au Brésil, se forme en danse à l'Universidade Federal de Bahia. Danseur et chorégraphe au sein de différentes compagnies, il se produit notamment avec la chanteuse Daniela Mercury, les chorégraphes Antrifo Sanches, Jorge Silva et Jorge Alencar, et le chef de chœur Cícero Alves. Diplômé en 2012, il vient à Paris se former en Hip Hop et House Dance à la Juste Debout School. A partir de 2013 il danse pour Julie Portanguen, Karine Saporta et l'artiste pluridisciplinaire Kendell Geers, entre autres. Fortement influencé par la vidéo et proche des arts du cirque, son univers artistique mêle danse contemporaine, danses urbaines, performances et les danses de son pays d’origine. Modèle, il pose récemment pour le magazine Vogue Italia.

 

Lanna Zita
Chant Le Bal Ona Tourna

Chanteuse, percussionniste, auteure et compositrice, elle grandit entre le Brésil et sa Bretagne natale où elle baigne dans la musique baroque. En 1998 elle fonde à Rio de Janeiro le bloco Tem Gringo no Samba puis s’installe à Paris et devient membre de l'orchestre féminin Zalindê. En 2005 elle crée Banda Auê puis l'album Cartão Postal. Le Trio Lacalo l’amènent sur les plus belles scènes parisiennes mais aussi en Algérie, Turquie, Italie ou Allemagne. Sur le disque Mon Cher Ami de Ricardo Vilas elle chante au coté de Bernard Lavilliers, Francis Himes et Wagner Tiso. Elle fonde récemment le Trio Dona Kju et reçoit en novembre 2014 à Rio de Janeiro le 3e Prix Edison Carneiro. Elle donne de nombreux stages, intervient auprès de jeunes publics et crée avec Caroline Faber le choeur Canto do Marais.

 

Zé Moura
Accordéon Le Bal Ona Tourna

Lauréat de divers prix d’accordéon dans sa jeunesse, ce passionné de littérature choisit d’abord la voie de l’enseignement avant de revenir à l'accordéon en accompagnant la jeune génération de chanson française (Wladimir Anselme, David Sire). Deux années passées au Brésil le plongent au cœur de la musique populaire brésilienne. Il se passionne pour le forró et décide de s’y consacre en intégrant l’Orquestra do Fubá au sein duquel il explore les croisements des traditions brésiliennes et latines, de la chanson française et des territoires pop, funk ou reggae. Poursuivant parallèlement sa carrière universitaire il est depuis 2011 rattaché au Groupe de Recherches Interdisciplinaire sur l’Histoire du Littéraire (EHESS/Sorbonne-Nouvelle Paris 3) et, s’intéressant aux rapports entre religion, activités lettrées et politique en France et au Portugal au XVIIe, il travaille à une thèse sur les sermons d’Antonio Vieira et de Jacques-Bénigne Bossuet.

 

Ricardo Feijão
Guitare basse Le Bal Ona Tourna

Musicien bassiste originaire de Rio de Janeiro, Ricardo Feijão étudie la guitare populaire de 1974 à 1977 et la guitare classique jusqu’en 1984 à l’école Villa-Lobos où il s’initie également à la contrebasse, à l’harmonie, à la théorie musicale et à l’histoire de l’art. Tout au long de sa carrière il enregistre et se produit auprès d’artistes tels que Luis Melodia, Zizi Possi, Marisa Monte, Daude, Paulo Moura, Aquarela Carioca, Joao de Aquino, Moacyr Luz, Anna Torres, Maria de Medeiros, Seu Jorge, Maira Andrade et actuellement le groupe Traits d’Union/Ikorito de Jonathan Edo. Il travaille ainsi avec les prestigieux labels Warner, Polygram, Emi ou Maracujazz Records, et joue sur de nombreuses scènes au Brésil, en Europe, ainsi qu’au Japon et en Afrique. Il participe à la création de musiques de film, ainsi que pour la télévision ou le théâtre, avec notamment le metteur-en-scène Buza Ferraz et Group Despertar.

 

Jonathan Edo
Percussions stages et Itàn Jó 

Jonathan Edo se forme auprès de grands maîtres de la percussion africaine, afro-cubaine et afro-brésilienne dont l'Ogan Dofono à Rio de Janeiro pour les musiques et danses du Candomblé, mais également auprès de grands musiciens pédagogues comme Paul Mindy ou Abraham Mansfaroll. Son jeu oscillant entre traditions et modernité, il a développé au fil des années un style riche et varié qui se révèle dans sa recherche sur son set de percuteria (batterie-percussions) et son instrument de prédilection, le pandeiro. Titulaire d’un Diplôme d'État de professeur de percussions traditionnelles, il enseigne depuis 2006 parallèlement à ses activités de compositeur, arrangeur et percussionniste. Jonathan crée en 2011 le groupe Traits d’Unions dont le premier album sort en 2013.

 

Ana Paula Kamozaki
Regard extèrieur créations 2016-17 - Actions artistiques

Brésilienne, artiste chorégraphique, thérapeute corporelle et enseignante de la danse, son intérêt pour le corps et le mouvement l'a amenée à étudier diverses formes d'expression et  pratiques thérapeutiques comme outils de transformation. Collaborant depuis 1999 avec de nombreux chorégraphes brésiliens, elle intègre en 2005 la compagnie de Lia Rodrigues (Rio de Janeiro) au sein de laquelle elle participe pendant 8 ans à plusieurs créations, tournées internationales, ateliers et workshops. Parallèlement, à l’École de Danse de Maré, elle contribue au développement du Núcleo 2, groupe de formation professionnelle. Grâce à son travail auprès de danseurs amateurs d’âges et d’horizons variés, elle possède une grande expérience dans le domaine de l’éducation par le mouvement.

 

Mathilde Rance
Actions artistiques

Mathilde Rance intègre la formation d’artiste chorégraphique au CNDC d’Angers en 2009 où elle rencontre le travail de divers chorégraphes dont Emmanuelle Huynh, Loïc Touzé, Stacey Spence, Fanny de Chaillé, Sylvain Prunenec. Elle participe aux créations de Dominique Brun et de Faustin Lynyekula, et élabore un solo sous la direction artistique de Kô Murobushi. Elle se forme au conte avec Michel Hindenock et Catherine Zarcate, au clown avec Eric Blouet et pratique la harpe celtique. Entre 2013 et 2016 elle travaille en temps qu’interprète sur les deux dernières créations de la compagnie Oposito, spécialisée dans le spectacle de rue. Depuis 2013 elle travaille avec la chorégraphe Dominique Brun, sur Le Sacre du Printemps et L’après-midi d’un Faune d’après Vaslav Nijinsky et depuis 2017 avec la compagnie In ninstan, de Jody Etienne.

 

Sergio Krakowski
Composition Atravessando...

Sergio Krakowski est une référence du pandeiro, percussion emblématique du Brésil. Autodidacte, il a développé tout au long de son parcours une nouvelle technique de jeu qui permet une grande liberté d’improvisation dans de nombreux contextes musicaux. Membre actif du renouvellement du Choro à Rio de Janeiro il partage la scène avec le groupe Tira Poeira et des artistes tels que Maria Bethânia, Beth Carvalho, Zélia Duncan, Yamandú Costa et Hamilton de Holanda. Egalement mathématicien, il développe des systèmes en temps réel qui interagissent à partir du son du pandeiro de manière à créer des formes nouvelles d’expression musicale. A l’étranger, il a déjà partagé la scène avec des artistes tels que David Linx, Gonzalo Rucalcaba, Vincent Segal, Terça-Feira Trio, Maria João, Mario Laginha, Tigran Hamasyan et Lenine. Actuellement Sergio habite à New York où il développe son travail artistique et produit le Pandeiro Ensemble NY.

 

 

 

Les techniciens

 

Raphaël Guenot
Ingénieur du son / régie générale

Raphaël Guenot est régisseur son en musique, théâtre et danse. Il travaille depuis 2004 avec le groupe lyonnais Antiquarks, musiques de l'interterrestre, de 2010 à 2012 avec la compagnie de théâtre Françoise Maimone et depuis 2011 avec Yuval Pick, chorégraphe et directeur du Centre Chorégraphique National de Rillieux La Pape. Il est depuis 2005 directeur technique du festival de musique et théâtre de rue Woodstower à Lyon.

 

 

 

     Carlos Pérez
      Création lumière Atravessando... et régie générale

Formé à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre, il poursuit également des études de cinéma à Paris VII. Il réalise les éclairages de nombreux spectacles et travaille plus particulièrement pour Jean-Marie Lehec, Mireille Larroche, Laurence Février, les chorégraphes Nadège Macleay, Norma Claire, Ea Sola et Marie-Geneviève Massé de (compagnie l’Eventail) pour laquelle il crée les lumières de sept créations. Pour Vincent Tavernier il crée les lumières de nombreux spectacles dont Betulia Liberata, Don Quichotte chez la Duchesse à l’Opéra Comique, Les Fâcheux, l’Amour Médecin, l’Heure Espagnole, Rita, Dolorès et le Directeur de Théâtre à l’Opéra de Rennes, La Fausse Magie à l’Opéra de Metz, Monsieur de Pourceaugnac.  

 

 

Autres collaborations

 

Pandeiro Repique Duo
Performances

Pandeiro Repique Duo est le résultat de la rencontre de ces deux instruments typiques de l’âme carioca, de la percussion brésilienne. Bernardo Aguiar et Gabriel Policarpo mettent côte à côte la virtuosité du pandeiro et du repique en extrapolant leurs origines régionales. Repoussant les limites de leurs instruments au-delà de leurs frontières, ils créent des sonorités illimitées et surprenantes. Les deux jeunes de Rio de Janeiro sont montés ensemble sur scène la première fois en 2008 pour la 15e édition du PercPan, un des plus importants festivals de percussion du monde.


 

Zalindê
Percussions au féminin

Une vingtaine de femmes associent leurs fougues au sein d'un ensemble de percussions. Jazz, musique africaine, sud-américaine, orientale, hip hop... Elles aiment sortir des sentiers battus et mêler ces influences musicales à un solide répertoire afro-brésilien. Rythmes et chorégraphies fusent aux sons des tambours avec une sensualité et une énergie rares! Elles se produisent sur les plus belles scènes françaises ainsi qu'à l'international, et se produisent aux côtés d'artistes tels qu'Ibrahim Maalouf, Keziah Jones ou encore Matthieu Chedid. Depuis mai 2013 la compagnie Ona Tourna et Zalindê collaborent dans le but d'approndir le lien entre danse et percussion et de créer des évênements singuliers pour la rue et pour la scène.