Infinun·e


Création 2021
Pour une danseuse et un batteur

2 versions : tout public et jeune public à partir de 8 ans
Durée : 50 minutes
Pour plateaux et espaces non-dédiés

Direction, conception, chorégraphie et interprétation
FANNY VIGNALS
Composition musicale et batterie
GUILHEM FLOUZAT
Collaboration à la chorégraphie et dramaturgie
CLARISSE CHANEL
Création costumes
THAÏS LIMA
Création lumière
ZOÉ DADA

Le spectacle inclut des éléments issus des cultures afro-brésiliennes, notamment des rituels du candomblé.

Dossier artistique

Dossier artistique version Jeune Public

Présentation

Infinun·e est un spectacle inspiré par la sensation de démultiplication des corps qui émane des rituels afro-brésiliens. Au coeur de cérémonies appelées « fêtes », il y a la danse, les chants, les tambours… et Exu.

······· On dit qu’Exu est l’infini + 1.
······ Divinité au symbole phallique, il est le premier né.
····· Exu représente le changement de société.
···· Exu mange tout.
··· Il est le gardien des portes et des croisements.
·· C’est le patron du commerce et de la procréation.
· Il est les prémisses et les interstices.
·· Exu a tué sa proie hier avec une pierre qu’il lancera demain.
··· Exu circule à la marge. Il se débrouille. Il se transforme.
···· Exu-la ruse a le feu aux fesses.
····· Exu est celui qui permet le passage entre invisible et visible.
······ la transe.
······· On le salue ainsi : « Laroié Exu ! »

Symbolisant la magie et la sexualité comme énergie de transformation, cette divinité, polymorphe et mouvante, a longtemps été invisibilisée. De par ses attributs subversifs, elle est au cœur du processus de diabolisation alimentant encore aujourd’hui certaines violences envers les cultures afro-descendantes au Brésil.

Fanny Vignals et Guilhem Flouzat puisent dans l’imaginaire émanant de ces mythes, gestes et sons pour créer ce spectacle. Les deux artistes nous invitent à vivre avec eux leurs métamorphoses au contact de cet univers symbolique, ré-imaginé à partir de leur rencontre, de leurs propres corps, de leurs propres histoires.

 


Sortie de résidence au Musée des Confluences à Lyon le 20 janvier 2021

De la scène aux espaces non-dédiés

Il n’est pas rare, au Brésil, de trouver une offrande posée à même le sol au croisement de deux rues : un bouteille, des cigarettes, de la farine de manioc… Elle est destinée à Exu, divinité des possibilités, figure de l’urbanité connue comme le gardien des croisements, du commerce, des combustibles et du déplacement.

Infinun·e trouve toute sa place dans les espaces non-dédiés au spectacle, dans les villes ou les villages. Présence et passage des habitant·e·s, sons de moteurs ou chants d'oiseaux, cri d’enfants ou courants d’air nourrissent le jeu des regards, des accidents, de l’imprévu et du grouillement. À l'instar d'Exu qui est aussi la divinité de la débrouillardise, les deux artistes ont plaisir à mettre en oeuvre leur créative adaptabilité tant dans le choix de l'emplacement que dans leur interprétation.

 


Sorties de résidence à Gennevilliers en juillet 2020, en collaboration avec le batteur Benjamin Sanz qui a participé à la première étape de création.

Presse

Revue Alternatives Théâtrales : édition juillet 2021 « Scènes du Brésil » 
Dans le cadre de cette publication un dossier a été également créé par les étudiant·e·s de M2 Sorbonne-Nouvelle : "À propos de la scène brésilienne".

BFMTV Lyon : reportage au Musée des Confluences le 20 janvier 2021.

Radio Aligre - Lusitania :
- émission du 23 janvier 2021, invitée Fanny Vignals,
- émission du 12 octobre 2019, invité·e·s Fanny Vignals et le batteur Benjamin Sanz.

Journal Libération - article de février 2021 "Candomblé : embrasez-vous" de Jacques Denis, série « Le corps en transe » (ou consulter la version pdf).

"Multipliant depuis vingt ans les allers et retours au Brésil (...), elle se dit fascinée, de son côté, par le mélange d’«extrême précision» et par «la grande délicatesse des mouvements (...)». Ce dont témoigne sa dernière chorégraphie, Infinun·e, qu’elle vient tout juste de boucler. Soit un duo avec batteur en l’honneur d’Exu, fondamentale divinité longtemps diabolisée par les colons, le symbole des croisements, l’unique et le multiple, cette part de l’impalpable sans qui rien n’advient. (...)"
Extrait de l'article "Candomblé: embrasez-vous" de Jacques Denis du 2 février 2021

Calendrier de création

Juillet 2020 : VILLE DE GENNEVILLIERS - 92
Septembre 2020 : NEW DANSE STUDIO - Lieu de Fabrique/Nouvelle Aquitaine - Brive-la-Gaillarde - 19
Novembre-décembre 2020 : TOUKA DANSES CDCN - Guyane - 97
Décembre 2020 : le CENTQUATRE-PARIS - 75
Janvier et septembre 2021 : LE SAX - Espace musicale d’Achères - 78
Janvier 2021 : MUSÉE DES CONFLUENCES - Lyon - 69
Juillet 2021 : LA MÉTAIRIE DES ARTS - Saint-Pantaléon-de-Larche - 19
Septembre 2021 : ESPACE MUSICAL D’ACHÈRES - LE SAX - Achères - 78
Octobre 2021 : CONSERVATOIRE EDGAR-VARÈSE Gennevilliers - 92

Calendrier de diffusion

Samedi 16 octobre 2021 - Première dans le cadre d’une soirée carte blanche à la Cie Ona Tourna
Auditorium du CONSERVATOIRE EDGAR VARÈSE (CRD) - Gennevilliers - 92
Mardi 16 octobre 2021 - version JP — Dans le cadre du dispositif « Un an avec… »/ Ville de Colombes
Auditorium du CONSERVATOIRE DE COLOMBES - 92
Jeudi 2 décembre 2021 - Dans le cadre d’une journée autour du travail de recherche de Fanny Vignals
Grand Auditorium du MUSÉE DES CONFLUENCES - Lyon - 69
Lundi 7 mars 2022 - Présentation professionnelle en conditions studio
CENTRE NATIONAL DE LA DANSE - Pantin - 93

Le spectacle est disponible en tournée sur la saison 2022-2023, en France et au Brésil.


Première à l'auditorium du CRD Edgar-Varèse à Gennevilliers le 16 octobre 2021

Partenariats

Production
Compagnie Ona Tourna - Gennevilliers (Hauts-de-Seine)

Coproduction
Le Musée des Confluences (Lyon)
Touka Danses CDCN Guyane (Cayenne)
La Ville de Gennevilliers (Hauts-de-Seine)
New Danse Studio/Lieu de Fabrique - région Nouvelle Aquitaine (Brive-la-Gaillarde)
La Métairie des Arts - Association Images Plurielles (Saint-Pantaléon-de-Larche)

Soutiens
Le Sax - Espace Musical d’Achères (Yvelines)
Le CENTQUATRE-PARIS dans le cadre d’une résidence d’essai
Le Centre National de la Danse (Pantin) dans le cadre de mises à disposition de studios

Fanny Vignals a bénéficié, pour ce projet, du programme PROTOTYPE V de la Fondation Royaumont.

Autour de la création

Actions artistiques et créations avec publics amateurs
 

Histoire de Portes a été conçu pour des patient·e·s et résident·e·s en institut de soins psychiatriques, Danse et ailleurs pour des jeunes en Classes à Horaires Aménagée Danse, Exu ou la fête du feu avec des danseur·se·s et musicien·ne·s de conservatoires, et Sur les chemins... avec des élèves en classes de CP. Le projet R.Encontros, passerelle entre des enfants français et brésiliens, est en cours de montage pour la prochaine saison.

 En savoir plus


"La Bouche du Monde", recherche en danses afro-brésiliennes


Itán Jò CormeillesPour ce travail transdisciplinaire autour des danses de la divinité Exu, Fanny Vignals collabore avec Laura Flety, anthropologue de la danse, Maxime Fleuriot, vidéaste, Johanna Classe, notatrice Benesh et de nombreuses actrices et acteurs de ces pratiques au Brésil et en France. Cette recherche indépendante est soutenue par le programme d'Aide à la Recherche et au Patrimoine du CND à Pantin ainsi que par la Fondation Royaumont (95), le Musée des Confluences (Lyon), l'Association des Chercheurs et chercheuses en Danse (aCD) et la Fondation Pierre Verger (Salvador de Bahia-Br).


 En savoir plus

"D'un Monde, l'Autre", film-documentaire de Maxime Fleuriot


Itán Jò CormeillesDocumentant le travail de terrain mené dans l'État de Bahia avec la chorégraphe Fanny Vignals, directrice de la recherche en danse La Bouche du Monde, et ses collaboratrices l’anthropologue Laura Flety et la notatrice du mouvement Johanna Classe, le film de Maxime Fleuriot est une tentative pour approcher la manière dont ces danses circulent dans les corps et les imaginaires. Le Musée des Confluences est partenaire de ce projet. 

 

 En savoir plus